Techniques de raccordement d’une extension dépendante : support en bois

TEXTE AVANT GLOBAL


Découper la partie à enlever du revêtement
  • 1 : revêtement extérieur
  • 2 : scie

Scier le revêtement extérieur de la maison existante à la limite de la partie qui va recevoir la nouvelle ossature. En effet, cette dernière doit impérativement être fixée contre une autre ossature constituant la structure déjà existante et non contre le revêtement extérieur.

Enlever les attaches du revêtement
  • 1 : clou (fixation du bardage existant)
  • 2 : pied de biche

Retirer les fixations de cette partie sciée du revêtement extérieur à l’aide d’un matériel approprié.

Enlever les parties à supprimer
  • 1 : partie enlevée du bardage
  • 2 : épaisseur de l’ossature existante = surface qui va recevoir la nouvelle ossature
  • 3 : ossature de la maison existante

Enlever cette partie découpée du bardage ainsi que tout autre élément pouvant gêner l’emplacement de la nouvelle ossature tel que les fixations (vis, clou, etc.), les tasseaux de bardage, le contreventement en OSB, etc. Le seul élément qui doit rester visible est l’ossature contre laquelle sera accolée la nouvelle ossature de l’extension.

ATTENTION : lors de ces 3 premières étapes, il faut bien veiller à ne pas atteindre des éléments porteurs (montant d’ossature, poteau, poutre, …) car cela pourrait porter atteinte à la structure et causer des problèmes.


Fixer les ossatures de l’extension
  • 1 : nouvelle ossature
  • 2 : clou (fixation)
  • 3 : marteau

Fixer la nouvelle ossature de l’extension contre l’ossature de la maison.

Fixer les tasseaux de bardage
  • 1 : tasseau de bardage

Les tasseaux de bardage vont, dans ce cas, solidariser le bâtiment existant et l’extension.


Poser le bardage
  • 1 : tasseau de bardage

TEXTE APRES GLOBAL