Techniques de raccordement du mur d’une extension indépendante et accolée au bâtiment existant

bruno

Il s’agit ici de la création d’une pièce qui n’aura aucun lien avec les pièces du bâtiment existant mais qui lui sera accolée.

La technique de raccord de ce type de pièce dépendra du type de sol qui recevra la nouvelle dalle, s’il a été étudié ou non. L’idéal avant de commencer les travaux serait de consulter un expert en études de sol et de prendre les mesures adéquates pour aboutir à une bonne compacité du sol. En effet, un sol qui va recevoir une nouvelle construction pourrait subir des tassements au cours du temps. Ce sont ces tassements qui pourraient endommager les constructions (l’existante et la nouvelle) s’ils n’ont pas été prévus, d’où l’importance de l’étude du sol.

TEXTE AVANT GLOBAL


Cas d’un sol étudié et compacté
  • C1, C2, C3, C4 : côtés ouverts de l’extension
  • P : panne muralière

Si le sol est déjà bien compact, il n’y a pas de technique spécifique pour le raccord du mur. Il suffit juste d’ajouter des panneaux de mur sur le/les côtés ouverts de l’extension et d’assurer leur fixation ainsi que celles des éléments de la toiture sur le/les murs du bâtiment existant.

  • Les panneaux de murs des côtés C1 et C4 sont directement fixés contre les murs du bâtiment existant
  • Techniques de raccord des murs, voir cet article
  • La panne muralière P est directement fixée sur le mur du bâtiment existant
  • Techniques de raccord de la toiture, voir cette rubrique

Cas d’un sol non étudié
  • C1, C2, C3, C4 : côtés ouverts de l’extension
  • C5, C6, C7 : côtés fermés de l’extension
  • C : chevron

Si le sol n’a pas été étudié, il faut éviter de fixer les éléments (dalle, murs, toiture) de la nouvelle construction sur la maison existante car si le sol subit d’éventuels mouvements de tassement, les zones au niveau de ces points de contact risqueraient de s’endommager à cause du mouvement des fixations (vis, tiges filetées, chevilles, etc.) avec l’ensemble de la structure.
Dans ce cas, il faut ajouter des panneaux de mur sur tous les côtés de l’extension, c’est-à-dire les côté ouverts et les côtés fermés pour éviter d’avoir à ancrer les fixations sur les murs de la maison existante. Des isolants minces peuvent être placés entre les ces dernier et les panneaux de murs de l’extension.
Les éléments de toitures seront fixés sur les panneaux de murs et non sur les murs de la maison existante.

  • Aucune fixation des panneaux de murs de l’extension n’est ancrée dans les murs du bâtiment existant.
  • Les pans de murs sont fixés entre eux.
  • Technique d’assemblage des pans de murs, voir cet article
  • Aucune fixation des éléments de la toiture n’est ancrée dans les murs du bâtiment existant, ils se fixent directement sur les pans de murs à l’aide des fixations appropriés.

TEXTE APRES GLOBAL