Tout savoir sur la réglementation thermique 2012

bruno

La réglementation thermique 2012 a succédé à la réglementation thermique 2005 et vise à réduire encore plus la consommation en énergie de la construction.

Voici un extrait gratuit du guide de construction :

Principal objectif

En 1974, une réglementation visant à diviser par deux la consommation énergétique des constructions neuves a été mise en place. Pour aller encore un peu plus loin, par souci de consommation d’énergie, une nouvelle réglementation a prévu de la diviser par trois. En effet, en automne 2007, la table ronde du Grenelle de l’environnement a permis de décider d’une nouvelle politique énergétique en vue de la réduction de la consommation d’énergie pour tout type de bâtiment neuf à compter de 2012, d’où l’entrée en vigueur de la réglementation thermique RT 2012 le 1er Janvier 2013.

La RT 2012 a pour objectif principal de réduire la consommation d’énergie afin de diminuer les gaz à effet de serre. En effet, un bâtiment compte pour 42,5% de la consommation d’énergie totale en France.

D’après ce graphe, la RT 2012 a pour pour but de limiter la consommation d’énergie annuelle d’un nouveau bâti à 50 kWhEP/(m²/an). En effet, une mesure faite avec le Grenelle de l’environnement a fait ressortir une consommation exorbitante de 250 kWhEP/(m²/an) par bâtiment. Par conséquent, chaque nouvelle construction doit avoir un très bon niveau d’isolation ainsi qu’un système de chauffage/refroidissement efficace.

Toujours est-il que le propriétaire a l’obligation, du moins morale, de n’utiliser que l’énergie dont il a besoin. De plus, le recours à une source d’énergie renouvelable est quasi-prioritaire pour un bâtiment individuel selon la RT 2012.

Aussi, en 2020, les constructions neuves seront à énergie positive, ce qui signifie qu’ils consommeront moins et produiront plus.

Graphe de l’évolution d’exigences de consommation énergétique

© Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie

Quels ouvrages sont confrontés à la RT 2012 ?

D’une manière générale, une construction neuve qui part de zéro doit respecter la RT 2012. C’est donc le cas pour un projet de maisonnette ayant pour vocation un lieu de vie temporaire à court, moyen ou long terme. Par contre, une extension ajoutée à un bâtiment ancien n’a pas cette obligation. En effet, il faut comprendre que la RT 2012 est perçue comme une contrainte réglementaire par les constructeurs, même si au final, sur le long terme, c’est pour notre bien. Le tableau ci-après résume la nécessité de suivi de la RT 2012 pour des travaux d’extension de bâtiment individuel selon les ministères chargés de la construction et de l’énergie en France.

Surface thermique (SRT) de l’extension SRT - 100 m²
Réglementation RT 2012 par éléments RT 2012 permis de construire RT 2012 complète
  • RT par éléments : Selon l’article R. 131-28 du code de la construction et de l’habitation : "Les caractéristiques thermiques et les performances énergétiques des équipements, installations, ouvrages ou systèmes doivent être conformes aux prescriptions fixées par un arrêté des ministres chargés de la construction et de l’énergie, lorsqu’ils sont mis en place, installés ou remplacés. Les dispositions du précédent alinéa s’appliquent : aux éléments constitutifs de l’enveloppe du bâtiment ; aux systèmes de chauffage ; aux systèmes de production d’eau chaude sanitaire ; aux systèmes de refroidissement ; aux équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ; aux systèmes de ventilation ; aux systèmes d’éclairage des locaux". Toutefois, l’extension devra avoir une isolation adéquate pour éviter une surconsommation d’énergie qui pourrait pénaliser le bâtiment existant dans le cas où il a un bon niveau d’isolation.
  • RT 2012 permis de construire : à travers un thermicien qui fera l’étude thermique de l’enveloppe de l’ouvrage et ses caractéristiques thermiques, vous aurez la documentation RT 2012 nécessaire qui devra être jointe à votre dossier de dépôt de permis de construire.
  • RT 2012 complète : cette exigence diffère de la précédente par la nécessité de réaliser également les études pour les systèmes de climatisation (chauffage-refroidissement), de ventilation, générateur et de circulation d’eau chaude sanitaire.

D’une manière générale, pour une extension, le bâtiment principal implanté après la mise en vigueur de la RT 2012 devrait déjà avoir l’approbation technique en terme de réglementation thermique.

Mais est-il donc pertinent d’isoler convenablement une extension sans que le bâtiment principal ne le soit ? Comme dans le cas de l’extension YO-PHI, le bâtiment existant n’était quasiment pas isolé tandis que l’extension a été conçue avec une bonne isolation, mais sans aller jusqu’aux exigences de la RT 2012, toujours dans le but d’optimiser l’énergie consommée. Il est aussi important de mentionner que si vous jugez que votre bâtiment dispose d’une bonne performance thermique, vous pouvez dupliquer les techniques utilisées pour votre extension.

Vérifier la conformité du bâtiment à la RT 2012

Pour une extension non soumise à la RT 2012, il est possible de faire soi-même sa déclaration lors du dépôt de demande du permis de construire. Une attestation peut être récupérée sur le site web suivant : http://www.rt-batiment.fr/batiments.... Par contre, si votre projet fait plus de 50 m², ou obligatoirement soumis à la RT 2012, malheureusement, il est obligatoire de passer par un bureau d’études spécialisé et authentifié par les ministères y afférents. En effet, il n’est pas encore à la portée de chaque usager de pouvoir faire ces calculs du fait de l’utilisation de logiciels et de matériels particuliers.

Pour vérifier qu’un bâtiment est conforme à la RT 2012, il faut comparer les valeurs de Bbio, Cep et Tic aux normes de la RT 2012. Des exigences minimales et maximales du bâti sont ainsi conçues pour permettre aux usagers de réduire leur consommation et répondre à la RT 2012.

Pour plus de clarté, voici quelques indications. Vérifier la conformité du bâtiment à la RT 2012 revient à démontrer que :

  • Bbio < 50 m² | 50 m² < SRT < 100 m² | SRT >max< Bbio,
  • Cep max< Cep,
  • Tic ref< Tic.

Après l’exécution des travaux, des tests de validation du suivi de la RT 2012 sont faits par les services compétents : test d’étanchéité à l’air, température intérieure, ... .

Besoin bioclimatique de la construction Bbio

Comme son nom l’indique, cet indice impose la limitation des besoins en énergie de par les composants du bâti (chauffage, refroidissement et éclairage) par rapport à la conception bioclimatique du bâti (apport et protection solaire, disposition des ouvertures). Le Bbio est exprimé en point, reflétant la capacité bioclimatique du bâti.

Consommation d’énergie primaire de la construction Cep

La Cep correspond à la consommation en énergie primaire du bâti calculée à partir du chauffage, du refroidissement, de l’éclairage, de l’unité de product[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Principal objectif
  • Quels ouvrages sont confrontés à la RT 2012 ?
  • Vérifier la conformité du bâtiment à la RT 2012
  • Calcul des indicateurs
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Graphe de l’évolution d’exigences de consommation énergétique


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

Je deviens MEMBRE