La toiture avec couverture en bac acier ou tôle ondulée

Pour une couverture chaude, il faut aménager une lame d’air ventilée à l’aide d’un contre-lattage, créer des ouvertures telles que les chatières, ou utiliser des bacs avec isolants collés.

Aération complémentaire

Avec une couverture en bac acier ou tôle ondulée, une peut choisir soit la ventilation de la toiture, soit ne faire aucune ventilation. Dans ce second cas, on est dans une conception dite toiture chaude.

Une ventilation simple est souvent insuffisante pour évacuer la chaleur et éviter la condensation d’air humide sous la couverture. La création des ouvertures telles que la chatière, lanterne de ventilation est suggérée.

Ventilation à lanterne
  • 1 : Entrée d’air
  • 2 : Sortie d’air
  • 3 : Lanterne (pour circulation d’air)
Ventilation à chatière
  • 1 : Entrée d’air
  • 2 : Sortie d’air
  • 3 : Chatière (pour circulation d’air)

Couverture isolée

Une toiture est dite chaude lorsque l’isolant est placé directement sur le support sans aucune lame d’air entre les différentes couches. L’isolant est protégé par une membrane d’étanchéité puis un écran pare-vapeur est placé entre l’isolant et le support.

Configuration d’une isolation sur charpente
  • 1 : Couverture en bac acier ou tôle ondulée
  • 2 : Isolant collé
  • 3 : Membrane d’étanchéité (servant aussi de support pour l’isolant)
  • 4 : Pare-vapeur
  • 5 : Chevron ou panne
Épaisseurs des panneaux sandwich
  • E : Épaisseurs panneaux (mm) : 30, 40, 60, 80, 100, 120
Configuration d’une isolation supplémentaire entre chevrons
  • 1 : Couverture
  • 2 : Isolant collé
  • 3 : Pare pluie
  • 4 : Membrane d’étanchéité
  • 5 : Panneau isolant autoportant entre les chevrons
  • 6 : Chevron
  • 7 : Pare-vapeur
  • 8 : Panne